Whereby

2/5

Whereby est l’une des nombreuses solutions permettant la vidéoconférence.

Coût :

Utilisation sur :

Accessibilité :

Date du test : 01/07/2020
Version testée : En ligne
Nom du/des testeur(s) : Benoît Bottieau & Arnaud G. Rusch
Après avoir créé un compte utilisateur, le principe est simple : il suffit de créer un salon permanent, dont le lien d’accès sera envoyé aux participants. Chacun d’entre eux devra uniquement spécifier un nom ou un pseudonyme, ainsi qu’autoriser l’utilisation de la caméra et du microphone de son appareil. En effet, aucune installation n’est requise, ni même d’application mobile, seul un navigateur Internet est nécessaire pour bénéficier du service.

    Comment l’utiliser ?

Quelques options de personnalisation sont disponibles pour le salon : couleur de la page, icône et nom. Ce dernier servira pour générer le lien vers le salon de discussion sous la forme « whereby.com/nom » Le tout est protégé en accès par un mot de passe (6 chiffres). Certes, cela constitue un verrou de sécurité, mais qui semble assez faible contre le videobombing malveillant.

Whereby fonctionne en « peer to peer », c’est-à-dire que l’utilisation envoie et reçoit directement le flux vidéo vers et depuis chacun des interlocuteurs. Il existe donc autant de canaux de diffusion que d’utilisateurs, qui eux, ne peuvent se contacter ni interagir. Cette technologie nécessite également une très bonne connexion à l’Internet, puisque la consommation de données sera multipliée par le nombre de canaux ouverts.

Il faut toutefois noter quelques limitations d’usage pour la formule gratuite. Tout d’abord, les salons ne peuvent accueillir que cinq participants, dont le créateur. Ensuite, des fonctionnalités comme l’enregistrement de la conversation ne sont disponibles que pour les abonnements. Enfin, il faudra choisir entre le partage de l’écran et la diffusion de la webcam.

   Astuce(s)

L’outil est assez simple à utiliser et sans fonctionnalités superflues voire un peu rudimentaire : affichage de l’interlocuteur, partage d’écran, partage de fichiers en ligne et clavardage publique. Le créateur du salon dispose de quelques outils de gestion des participants, comme une « salle d’attente ».

    Protection de données personnelles

La plateforme est hébergée aux États-Unis, ce qui induit une législation différente d’un point de vue des données personnelles.

Système d’exploitation : Windows, Mac, Linux, Android, IOS

Utilisation sur :

Open source :
Installation :
Utilisation en ligne :
Création de compte :

Exportable :
Imprimable :
Intégrable :

Icône blanche enseignant
Icône blanche étudiant

Pour l’enseignant

Cette application a son utilité dans des actions pédagogiques du type transmissives, puisqu’aucune dimension collaborative n’est possible entre les participants. L’échange est unidirectionnel, ce qui est convenable pour réaliser un enseignement magistral ou une conférence. Si la convivialité est recherchée, il faudra alors se tourner vers d’autres outils.

Pour l’apprenant

Les apprenants participant à un groupe de diffusion peuvent suivre l’intervention de leur tuteur. Toutefois, l’absence d’enregistrement gratuit ne permettra pas de créer une capsule vidéo rediffusable pour ceux qui n’auraient pu être présents.

previous arrow
next arrow
Slider

Aperçu de nos outils

OpenBoard

Tableau blanc interactif open source pour écoles.

Padlet

Un outil collaboratif en ligne pour créer et partager des

Clavier d'ordinateur avec une touche "Quizz"

Quizalize

Quizalize est un outil de création de quiz en ligne…

Logo Mailchimp

Inscription à notre newsletter mensuelle

* champs requis

Veuillez cocher la case ci-dessous pour acter votre accord:

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment de notre newsletter en cliquant sur "désinscription" en bas de la newsletter reçue.

X